samedi 31 mars 2018

La Légende des quatre – Tome 1 : Le clan des loups - Cassandra O'DONNELL


Titre : La Légende des quatre – Tome 1 : Le clan des loups
Éditeur : Flammarion Jeunesse
ISBN : 9782081394254
Parution : mars 2018
A partir de 12/13 ans

Le mot de l'éditeur :

Ils sont quatre, héritiers de leurs clans… Ils doivent s’unir pour survivre. Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l’héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix. Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

Mon avis :

Les Yokaïs sont des êtres exceptionnels dont l'origine est un mystère. Ils sont capables de passer de la forme humaine à la forme animale à volonté. Il existe quatre clans : Les Taigans (tigres), les Lupaïs (loups), les Rapaïs (aigles) et les Serpaïs (serpents). Chacun vit sur son territoire et le protège contre toutes intrusions. Si la paix est installée depuis quelques années, toutes et tous gardent en mémoire les lourdes pertes occasionnées par la dernière guerre. Beaucoup en gardent une rancœur profonde et une certaine animosité (sans mauvais jeu de mots 😜).

Et les humains dans tout ça? Depuis leur quasi-extinction, ces derniers sont nombreux à craindre les Yokaïs, à les voir comme des bêtes sauvages et sanguinaires, une menace à ne pas prendre à la légère voir à éradiquer... Il existe pourtant un territoire neutre où humains et jeunes Yokaïs se croisent pour apprendre ensemble. Dans une volonté de préserver la paix en apprenant à se connaître, se supporter. Deux meurtres vont venir bouleverser ce faible équilibre et les héritiers vont devoir s'unir pour éviter une terrible guerre des clans...

Commençons par la très belle couverture de Xavier COLLETTE, admettez qu'elle accroche tout de suite l’œil! Je vous invite à découvrir son travail en cliquant sur son nom. 😊

Cassandra O'DONNELL répond à une demande pressante de nombreux fans pour leur proposer une nouvelle série pour plus grands. Sur ce point, je suis légèrement mitigé car elle nous offre des scènes de violences appropriées au public visé et en même temps, j'ai été gêné par certains dialogues trop enfantins qui ne collaient pas vraiment avec le reste... Deuxième et dernière ombre au tableau, les prémisses d'une histoire d'amour déjà un peu trop présente à mon goût... J'espère sincèrement qu'elle ne prendra pas plus de place dans la suite car le reste vaut vraiment le détour!!! 

En effet, en dehors de ces deux petit point négatifs, j'ai passé un super moment. Le rythme est très bon, les pages défilent à grande vitesse et c'est terriblement addictif. Le thème fort du roman c'est la part animale que les Yokaïs ont en eux. La maîtrisent-ils vraiment ou est-ce le contraire? La férocité dont ils peuvent faire preuve nous amène à douter et je suis vraiment très curieux de découvrir l'évolution de ce point là dans les prochains tomes. Pressé également d'en apprendre plus sur Nel, Wan et leur clan respectif dont on parle peu ici. Pour tout vous dire, Casandra O'DONNELL m'a complètement séduit avec ce premier tome et j'ai plus que hâte de tenir la suite entre mes mains! 😉

Cassandra O'DONNELL


Originaire de Lille, Cassandra O’Donnell vit en Normandie. Réalisatrice de documentaires et de reportages, elle créé la saga Rebecca Kean en 2011, publiée chez J’ai lu, dans la collection Darklight. Flammarion Jeunesse publie sa trilogie Malenfer, ainsi que Le monde secret de Sombreterre, deux séries de fantasy très prisées par les jeunes lecteurs. Elle a également publié chez Pygmalion une comédie policière : Les aventures improbables de Julie Dumont. (source Flammarion Jeunesse)


mardi 27 mars 2018

The Hate U Give - Angie THOMAS


Titre : The Hate U Give (THUG)
Auteur : Angie THOMAS
Éditeur : Nathan
ISBN : 9782092576731
Parution : avril 2018
A partir de 14/15 ans

Le mot de l'éditeur :

Starr a 16 ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres de gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d'enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s'embrase, tandis que la police cherche à enterrer l'affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu'elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère; et à redresser la tête.

Mon avis :

Un roman qui m'a énormément touché!!! Le sujet trop souvent évoqué dans les faits divers américains me fait toujours quelque chose et là, les émotions ont été plus vives et percutantes encore. Un K.O. technique : Angie THOMAS 1 – L'éternel Ado 0! Starr est témoin du meurtre de son ami Khalil, elle seule connaît la vérité, bien loin du récit du policier impliqué et encore plus des idées que s'en fait l'opinion publique. Un dealer tué lors d'un contrôle de police... Chacun a son avis et il est rarement tolérant et bienveillant.

La narration à la première personne est un très bon choix ici. Elle permet de suivre de très près le cheminement de pensée de Starr. En tant que témoin, elle a la possibilité de révéler à toutes et à tous sa version de l'histoire, sa vision de Khalil. La peur nourrie par les pressions policières et médiatiques la paralyse. En dehors du cercle familiale, elle doit en plus faire face à un deuil difficile car solitaire et à une colère grandissante face aux calomnies et aux réactions. En quelques semaines, sa vision du monde va changer et la pousser à trouver sa voix. "toi aussi tu comptes, et ce que tu as à dire compte" 

Angie THOMAS aurait pu en rester là, n'évoquer que cette violence policière... La force de son roman c'est justement qu'elle n'en fait rien. Elle va beaucoup plus loin en plaçant l'action au cœur d'un ghetto où les guerres de clans font rage et où la loi du silence règne. Un immersion qui sert le roman et surtout le développement des personnages et des personnalités. Les passages chez son oncle Carlos ou encore dans le lycée «blanc» où ses parents l'ont inscrite pour qu'elle ait plus de chances dans la vie, donnent encore plus de reliefs à ce quartier difficile qui reste un foyer pour nombre de ses habitants.

Pour finir et parce qu'il m'est plus difficile que je ne le pensais de vous parler de ce roman, je voudrais terminer sur le titre. La signification donnée dans le roman est juste parfaite et je pense que nombreux comme moi vivront les mêmes émotions que Starr et surtout cette haine qu'on nous donne... Pour en avoir le cœur net, ça se passe en librairie le 05 avril prochain. 💖💖💖

Angie THOMAS


Angie Thomas est née, a grandi et réside toujours à Jackson, dans le Mississippi. Adolescente, elle est une rappeuse confirmée dont le plus grand accomplissement a été un article sur elle dans Right-On Magazine. Elle est titulaire d'un diplôme en écriture créative de l'Université Belhaven. The Hate U Give est son premier roman pour jeunes adultes. (source Nathan)


jeudi 22 mars 2018

See you in the cosmos - Jack CHENG


Titre : See you in the cosmos
Auteur : Jack CHENG
Éditeur : Bayard
ISBN : 9782747062510
Parution : mars 2018
A partir de 13/14 ans

Le mot de l'éditeur :

Vous êtes qui? Vous êtes comment? Est-ce que vous avez une tête ou deux? Ou plus que deux? Alex Petroski, 11 ans est passionné de sciences. Son héros, c’est Carl Sagan ; il l’admire tellement qu’il a donné son nom au chiot que sa maman l’a laissé adopter. D’ailleurs, sa maman n’est pas contrariante : tant que son fils ne l’embête pas pendant les journées qu’elle passe au lit, elle le laisse tranquille. Elle n’émet donc pas d’objections lorsqu’Alex part seul à un congrès de fans d’aérospatiale. Il enregistre le compte-rendu de son voyage sur un iPod qu’il prévoit d’envoyer dans l’espace, à l’attention d’éventuels extraterrestres…

Mon avis :

🚨Alerte coup de cœur!!!🚨

S'il n'y avait qu'une raison de vous faire découvrir ce roman ce serait pour rencontrer Alex! Ce gamin est exceptionnellement bien travaillé, il dégage tant d'émotions que j'ai ressenti plus que de l'attachement pour lui. Il a 11 ans mais 13 ans "d'âge de responsabilité" et en effet, il a une certaine maturité sur bien des points et est vraiment très calé sur tout ce qui touche à l'espace. Ce qui fait son charme, c'est aussi le contraste saisissant avec son innocence. Il pose un regard plein de candeur sur le monde et ignore par exemple ce que sont les règles... Ces situations nous rappellent son âge réel et nous donne envie, comme à tout ceux qu'il croise, de l'accompagner pour le protéger et l'aider dans sa quête. 

Jack CHENG a brillamment réussi son héros et ce bout de chemin à ses côtés était un vrai bonheur. Un voyage mouvementé qui va vite rimer avec recherche de la vérité et amitié. Bouleversant, tendre et drôle, que de qualités et de raisons supplémentaires de partir à l'aventure avec Alex, Terra, Zed, Steve et Carl Sagan. Vous m'en direz des nouvelles!

Jack Cheng


Jack Cheng est né à Shangai et vit à Detroit. Il a fondé un studio de production numérique. "See you in the cosmos" est son premier roman. (source Bayard)


mardi 20 mars 2018

Nouveautés PAC + PAL

Pour une fois, je vais commencer par vous donner un aperçu des prochains titres chroniqués sur mon blog en piochant trois romans que j'ai particulièrement apprécié ces derniers temps. Ils ne vont pas rester longtemps dans ma PAC (Pile A Chroniquer).




The Hate U Give de Angie Thomas chez Nathan. Vous en avez sûrement déjà entendu parler et je peux vous assurer que ce n'est que le début. Si j'arrive à me remettre rapidement du K.O. technique, je vous en parlerais cette semaine...








Papa de papier de Nadia COSTE aux éditions Syros. Une autrice capable de passer d'un genre à l'autre avec beaucoup de talents! Du fantastique (Fedeylins), à l'horreur (Le Premier) avec maintenant un roman tendre émouvant et intelligent sur les violences conjugales.






See you in the cosmos de Jack CHENG aux éditions Bayard. Rassurez-vous l'équipe Bayard, j'ai passé un très agréable moment avec Alex, Terra, Zed, Steve et Carl Sagan. Un coup de cœur pour ce gamin que l'on ne peut s'empêcher de vouloir protéger et accompagner dans sa quête.




Qu'est-ce qui vous attend dans les prochaines semaines? 
Un point sur mes nouveautés :




La Légende des Quatre – Tome 1 : Le clan des loups de Cassandra O'DONNELL aux éditions Flammarion. En cours de lecture et je peux déjà vous dire que le rythme est efficace et l'intrigue prenante. A suivre... 







Ceux des limbes de Camille BRISSOT aux éditions Syros. Après la découverte de l'autrice avec La maison des reflets, vraiment hâte de découvrir ce nouveau roman! En pole position sur ma pile 😊









Le trône des étoiles – Tome 1 : Fugitifs de Rhoda BELLEZA aux éditions Nathan. Un space opéra... Je n'en sais pas plus! 😜 C'est bien aussi les surprises 😉







La planète des 7 dormants de Gaël AYMON aux éditions Nathan. J'aime beaucoup la couverture et je vous laisse découvrir cette petite vidéo pour en savoir plus. 










Shades of Shadows de V.E. SCHWAB aux éditions Lumen. J'ai tellement aimé le premier tome que je n'ai pas pu résister à acheter la suite. Il va juste falloir trouver le temps de le lire maintenant...








L'archipel – Tome 1 : Latitude de Bertrand PUARD aux éditions Casterman. Comment résister à un conseil très enthousiaste de ma libraire? Merci!!!

samedi 17 mars 2018

Qui ment? - Karen M. McMANUS


Titre : Qui ment?
Éditeur : Nathan
ISBN : 9782092575215
Parution : mars 2018
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Dans un lycée américain, cinq adolescents sont collés : Bronwyn (l'élève parfaite), Addy (la fille populaire), Nate (le délinquant), Cooper (la star du baseball) et Simon (le gossip boy du lycée). Mais Simon ne ressortira jamais vivant de cette heure de colle... Et les enquêteurs en sont vite sûrs, sa mort n'est pas accidentelle. Dès lors qu'un article écrit par Simon contenant des révélations sur chacun d'eux est découvert, Bronwyn, Addy, Nate et Cooper deviennent les principaux suspects du meurtre. Ce qui est sûr, c'est qu'ils ont tous quelque chose à cacher...

Mon avis :

Tout le monde a des secrets et personne ne voudrait qu'ils soient révélés en place publique. C'est pourtant ce que fait Simon avec son application Askip. Enfin ce qu'il faisait avant de mourir de façon très étrange... Lui et quatre de ses camarades se retrouvent en salle de retenue pour une histoire de portables interdits en classe. C'est en buvant un verre d'eau que Simon va faire une violente crise d'allergie qui lui fera garder le silence à jamais. Quatre témoins, quatre suspects... Qui ment?

Voilà un roman qui devrait plaire à coup sûr aux amateurs d'enquêtes. Karen M. McMANUS va vous bluffer. Je suis arrivé à la révélation avec la moitié de la solution alors que je ne me laisse pas facilement mener en bateau. Ce qui est intéressant c'est que ma libraire n'avait pas la même moitié que moi... Évidemment, quand la vérité éclate, on se rend compte que l'autrice nous a laissé tout un tas de petits indices qui s'emboîtent comme les pièces d'un puzzle. Arrivé au bout, on ne peut que constater à quel point elle s'est jouée de nous. 👏

Car oui, Karen M. McMANUS joue avec l'alternance des points de vue de chaque suspects mais aussi avec les clichés qu'elle manie à merveille. Nombreux alterneront entre doutes et certitudes aux côtés de Bronwyn, Addy, Nate et Cooper. Comment suspecter le narrateur? Peut-être quand il ne l'est plus... Un roman choral qui va vous donner le vertige! Soyez frais et dispo, l'enquête commence le 22 mars... 🔍👣


A lire aussi : 

Karen M. McMANUS


Karen M. McManus a une licence de littérature et une maîtrise de journalisme. Lorsqu'elle ne travaille pas à Cambridge dans le Massachusetts, elle adore voyager avec son fils. "Qui ment ?" (One of Us Is Lying, 2017), est son premier roman. (source Nathan)


dimanche 11 mars 2018

Proxima du Centaure - Claire CASTILLON


Titre : Proxima du Centaure
Éditeur : Flammarion Jeunesse
ISBN : 9782081421431
Parution : février 2018
A partir de 14 ans et ++++

Le mot de l'éditeur :

«Je l’appelle Apothéose parce qu’il n’y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage. Je la klaxonnerai avec ma tête jusqu’à ce qu’elle se retourne. Un jour elle me dira son vrai prénom, à l’oreille, elle le prononcera avec le souffle. Son souffle réveillerait un mort. En attendant, de là où je me trouve, je kiffe à fond dès que je pense à elle.» Tous les matins, Wilco regarde Apothéose passer sous sa fenêtre. Jusqu’à ce qu’un jour, il se penche tellement qu’il tombe.

Mon avis :

Tomber amoureux, ça peut être douloureux, surtout quand vous tombez du cinquième étage... Pépèze! Voilà un peu le ton du roman. Un deuxième degré (voir plus) qui nous accompagne dans cette tragédie. Dans les réactions de la famille mais aussi dans la narration. Une narration qui ne fonctionnera pas avec tout le monde j'en suis certain. Elle a d'abord un côté dérangeant, que le lecteur devra surpasser pour aller au bout. 

C'est Wilco, de sa coque, dans son lit d’hôpital qui nous raconte son quotidien, ses souvenirs et d'une manière surprenante, comme si perdre sa mobilité lui avait donné une certaine hauteur, ses rêves. En cours de lecture, on a vraiment l'impression que ces événements qu'il ne peut pas voir d'où il est, se sont quand même déroulés. Là, l'autrice laisse planer le doute, nous les rapporte-t-il comme on les lui a raconté? Laisse-t-il parler son imagination? Est-il devenu un spectateur omniscient. C'est a cette dernière idée que je me suis accroché. Elle donne une côté merveilleux qui adoucit le tragique et n'est techniquement pas vérifiable... J'ai aussi beaucoup aimé l'importance des odeurs pour ce corps privé de presque tout le reste. 

La touche d'humour apportée par la famille de Wilco agit comme une soupape de sécurité. Claire CASTILLON nous offre un mélange de tendresse et de détresse tout en nous faisant sourire avec des passages complètement loufoques et inattendus qui font du bien. Le père et son obsession pour la fenêtre, l'audio-description avec la mère ou encore la solidarité vu par sa sœur aînée. Ces moments sont nécessaires selon moi. L'autrice ne tombe pas dans le pathos mais elle ne se moque pas non plus des lecteurs. N'attendez pas de miracle ni de happy-end...

Un roman court mais vraiment très intense. Impossible de vous dire à l'avance si vous aimerez ou non ce roman totalement atypique. Pour moi il fait partie de ceux qui tranchent la question sans concession. Je peux vous assurez en revanche qu'il restera dans votre tête un petit moment et que vous n'aurez la réponse qu'après d'intenses moments de réflexions qu'il déclenchera. Pour moi c'est un coup de 💖! Et vous?

Claire CASTILLON


Après des études de lettres, Claire Castillon fait son entrée en littérature en 2000. Elle a publié son premier roman, Le Grenier, à vingt-cinq ans. Très vite, un lectorat fidèle et une reconnaissance critique ont entouré son travail. Elle a publié sept autres romans et trois recueils de nouvelles, dont Insecte qui a marqué le début d’une carrière internationale. Son œuvre est à présent traduite en de nombreuses langues. (source Flammarion Jeunesse)


samedi 10 mars 2018

Traveler - Tome 1 - Greg WEISMAN


Titre : Traveler - Tome 1
Auteur : Greg WEISMAN
Éditeur : Bayard Jeunesse
ISBN : 9782747082051
Parution : mars 2018
A partir de 10/11 ans

Le mot de l'éditeur :

Aram, 12 ans, a été abandonné par son père, Greydon, quand il était enfant. C’est dire s’il voit son retour d’un très mauvais œil. Et ce d’autant plus que Greydon l’embarque sur son bateau sans lui demander son avis. Là, Aram doit tout apprendre, sous la surveillance d’une jeune fille qui le rudoie, Makasa. Alors qu’il commence tout juste à prendre ses marques auprès de l’équipage et à apprivoiser son père, le bateau est attaqué par une bande de pirates. Aram et Makasa, seuls survivants, décident de prendre la route, lui pour rentrer chez sa mère et son beau-père, elle pour retrouver la trace de Greydon. Ils ne le savent pas, mais leur aventure ne fait que commencer… Croisant des créatures souvent hostiles, parfois amies, aidés en cela par le talent d’Aram qui, en dessinant tout ce qu’il voit, a le don d’attendrir la plupart d’entre elles, ils avancent, guidés par une étrange boussole. Greydon l’a léguée à son fils, avec une mission : ne jamais s’en séparer. Mais elle ne désigne par le Nord… Alors où les mène-t-elle?

Mon avis :

Un roman d'aventure bien sympathique que j'ai découvert grâce aux éditions Bayard et à Babelio. Je crois que je radote mais j'ai toujours très peur des licences et une fois de plus, j'ai été agréablement surpris. Le style est efficace et l'auteur nous plonge dans une grande aventure aux côtés d'Aramar Thorne, fils du grand capitaine Greydon, de Makasa, jeune femme officier sur le navire, de Murky, le murloc maladroit et de Thalyss, le druide elfe de la nuit. Ceux qui connaissent l'univers de World Of Warcraft auront reconnu les deux races  emblématiques citées, pour les autres, pas d'inquiétude, la lecture n'en sera pas gênée. Greg WEISMAN est plutôt complet dans ses descriptions et de nombreuses illustrations très réussies aident à visualiser les différents personnages.

Aram est foncièrement gentil, il n'a pas été élevé pour combattre et même s'il ne manque pas de courage, il n'a que douze ans. L'abandon de son père l'a profondément marqué et il est difficile de pardonner une telle trahison mais les quelques mois passés sur son bateau lui auront appris beaucoup sur le monde qui l'entoure. Il possède aussi un don hors du commun pour le dessin, de la «bonne magie». Un talent qui l'aidera à se sortir de nombreuses situations et à gagner de nombreux alliés. C'est un gamin très mature et plein de belles valeurs. C'est probablement ce qui fait que l'on s'attache à lui.

Ce premier tome nous présente donc les différents protagonistes et la quête qui se présente à eux. J'aime beaucoup Murky qui apporte une touche d'humour et la sagesse et la bienveillance de Thalyss. Un roman qui ne manque pas d'action tout en développant les relations entre Aram et Makasa, les héros de l'histoire. Un début sous haute tension entre eux mais les enseignements de Greydon vont peu à peu porter leurs fruits. Un père absent pour l'un, rêvée pour l'autre. Sa disparition pourrait bien les rapprocher jusqu'à ce qu'un jour, peut-être, elle accepte de se laisser dessiner... 

Même si une partie de la vérité leur apparaît concernant l'étrange boussole, de nombreux mystères restent en suspens et nul doute qu'avec les Invisibles, les dangers seront encore au rendez-vous. Après ces presque 500 pages, la quête ne fait que commencer et j'ai envie de dire que c'est un très bon début! 😉

Greg WEISMAN


Greg Weisman est un auteur américain pour la jeunesse reconnu. Il est aussi scénariste de bandes dessinées et producteur pour la télévision. (source Bayard)


dimanche 4 mars 2018

Une caravane en hiver - Benoît SEVERAC


Titre : Une caravane en hiver
Auteur : Benoît SEVERAC
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748524925
Parution : mars 2018
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Arthur est en voiture lorsqu’il assiste à l’agression d’un garçon de son âge, à un feu rouge. Poussé par son instinct, il va à sa rencontre. Ce garçon, c’est Adnan, un réfugié syrien. Il vit dans une caravane au milieu d’un terrain vague avec sa mère, avec qui il a traversé tant d’épreuves. Entre Arthur et Adnan va naître une amitié qui résistera à l’incompréhension des adultes. Une amitié qui poussera les parents d’Arthur à aider, eux aussi, Adnan et sa mère. Une amitié qui va tous les faire basculer dans une aventure digne d’un roman d’espionnage...

Mon avis :

Encore un roman qui montre à quel point la jeunesse à cette capacité à se battre et à s'indigner qui souvent se perd avec l'âge. Ce qui, dans un premier temps, provoque l'incompréhension des parents d'Arthur, fait leur fierté ensuite. Cette générosité associée à sa combativité pour aider Adnan et Nooda ne peuvent au final que les mettre d’accord puisqu'elles découlent de l'éducation qu'ils lui ont donné. J'ai beaucoup aimé cet aspect du nouveau roman de Benoît SEVERAC, Une belle amitié qui déplace les frontières et la découverte (ou confirmation) du quotidien des réfugiés dans notre pays.

L'auteur met aussi en évidence l'amalgame régulièrement fait entre réfugiés et immigrants (notamment économiques). Fuir la misère n'est pas anecdotique non plus et cela peut être vital également mais là nous suivons une famille opposante au régime syrien qui craint pour sa vie où qu'elle soit mais qui compte bien retrouver son pays et sa situation professionnelle si quand les dirigeants politiques ne seront plus au pouvoir. Les conditions de vie, le rejet des populations, l'impuissance des pouvoirs publics, toutes ces choses nous les connaissons car elles font maintenant partie de notre quotidien sur les chaînes d'informations (pareil pour la violente répression ces derniers jours) mais Benoît SEVERAC s'en sert plutôt bien pour faire vivre l'histoire, lui donner plus de réalisme. Idem avec les descriptions de la ville de Toulouse.

Pour servir le rythme, l'auteur a choisi de nous proposer un polar. Il nous met très vite dans le bain avec, dès le premier chapitre, un détective privé engagé par les parents d'Arthur pour faire la lumière sur ses dépenses inexpliquées et des notes qui baissent. Un enlèvement et les secrets de Nooda viendront ensuite renforcer l'action et la tension. Sans vous en dire plus, je vais conclure en pointant l'efficacité d'Une caravane en hiver sur le fond comme sur la forme mais je dois avouer qu'il m'a manqué l'effet de surprise qu'il y avait dans Little Sister. Peut-être étais-je trop sur mes gardes ou bien en attendais-je trop??? Quand on a frôlé la perfection, les lecteurs peuvent se montrer tellement exigeants! 😜