mardi 20 février 2018

Un lapin peut changer une vie (on ne le dit pas assez!) - Sandrine KAO

Titre : Un lapin peut changer une vie (on ne le dit pas assez!)
Auteur : Sandrine KAO
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748525083
Parution : février 2018
A partir de 11/12 ans

Le mot de l'éditeur :

Avoir envie de tout plaquer pour changer de vie, ça arrive à n'importe qui. Parfois même à une famille entière!



Mon avis :

Dans la famille Rabbit euh... pardon Ribout, je voudrais :
Le père qui fait croire qu'il passe ses journées au travail alors qu'il a démissionné depuis plusieurs semaines. La mère, autrice illustratrice plutôt hasbeen qui passe son temps à imaginer et à dessiner des plats qu'elle partage sur son blog à défaut de pouvoir les cuisiner. Agathe, l’aînée, avec du talent pour la musique et le jardinage mais côté cœur ce n'est pas vraiment ça... Alicia la cadette, en CM2, a le vocabulaire d'une élève de troisième et des préjugés en veux-tu en voilà. Et le petit dernier, tout juste adopté : Django un lapin qui peut changer une vie... et même plusieurs! 🐇

Dès le titre, le ton est donné et on est sûr de passer un bon moment et avec le sourire en plus. Sandrine KAO nous fait suivre tour à tour les différents personnages de cette famille quelque peu déjantée. Mention spéciale pour la mère et la cadette qui l'emportent à mes yeux. Elles sont drôles et touchantes à la fois, j'ai beaucoup aimé! Avec une bonne dose d'humour, elle aborde des sujets de société aussi sérieux que la tolérance, la précarité ou la galère de retrouver un emploi à un certain âge... 

Sans vous spoiler la fin, je regrette qu'elle n'ait pas été plus développée... J'ai quand même passé un agréable moment avec ce roman qui ravira de nombreux lecteurs et lectrices à partir de 11/12 ans. Rassurez-vous, adeptes de la cuniculiculture (fallait que je le place celui-là 😜) l'autrice nous parle aussi beaucoup de vos amis les lapins. Aux herbes, en civet, aux petits légumes... Il y en a pour tous les goûts! 😂

Sandrine KAO

Née en 1984 en région parisienne, Sandrine Kao a suivi des études en métiers du livre puis à l’École supérieure d’art d’Épinal, avec l’envie d’écrire et d’illustrer des histoires. Aujourd’hui auteur et illustratrice jeunesse, elle a quitté les Vosges pour revenir s’installer à Paris. Elle y a repris une formation dans le domaine de la littérature de jeunesse. (source Syros)


dimanche 18 février 2018

Les larmes de l'assassin - Anne-Laure BONDOUX

Titre : Les larmes de l'assassin
Éditeur : Bayard Jeunesse
ISBN : 9782747086318
Parution : mai 2003
A partir de 13/14 ans

Le mot de l'éditeur :

L’homme et la femme Poloverdo avaient un enfant qui poussait comme le reste sur cette terre, c’est-à-dire pas très bien. Il passait ses journées à courir après les serpents. Il avait de la terre sous les ongles, les oreilles décollées à force d’être rabattues par les rafales de vent, et s’appelait Paolo. Paolo Poloverdo. C’est lui qui vit venir l’homme, là-bas, sur le chemin, par un jour chaud de janvier. Cette fois-là, ce n’était ni un géologue, ni un marchand de voyages, et encore moins un poète. C’était Angel Allegria. Un truand, un escroc, un assassin.

Mon avis :

C'est au Chili, dans la dernière maison avant la mer, que commence notre histoire et la vie de Paolo Poloverdo. C'est endroit aride et inhospitalier, choisi par un assassin recherché dans tout le pays pour se faire oublier. Angel Allegria y tue les parents du garçon mais décide de l'épargner. Peut-être à cause de la solitude et de la rudesse de la vie sur cette terre du bout du monde, les deux vont s’apprivoiser, s'attacher. Lorsque Luis, un autre exilé choisit de s'installer près d'eux, c'est l'équilibre fragile de leur vie à deux qui est menacé...

Le réalisme de cette histoire est porté par des personnages extrêmement attachants. Paolo, dans sa découverte du monde, la lecture, l'écriture, la musique, la moquette ou encore la fontaine à eau. Le lourd passé d'Angel qui le suit comme son ombre malgré les sentiments nouveaux qu'il ressent. Luis en quête de la force qui lui permettra de réaliser son rêve de tour du monde. Ce trio nous fait vivre tout un éventail d'émotions.

La métamorphose, c'est le thème de ce roman fabuleux. Celle d'un enfant qui sort de l'innocence, d'un assassin qui découvre l'amour et d'un riche héritier trop effrayé pour réaliser ses rêves. Tout le monde peut-il changer? La rédemption est-elle possible? Anne-Laure BONDOUX nous offre un roman enchanteur, des scènes mémorables, dures et bouleversantes mais d'une rare beauté.

Je dois la découverte de ce roman, paru en 2003, à Clémentine du blog Des Livres et Vous. Pas d'erreur, c'est effectivement un chef-d’œuvre!!! MERCI 😊

mardi 13 février 2018

La Marque Rouge - Ruberto SANQUER

Titre : La Marque Rouge
Auteur : Ruberto SANQUER
Éditeur : Scrineo
ISBN : 9782367405551
Parution : février 2018
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

C’est une nouvelle année scolaire qui commence pour nos jeunes sorcières. La malédiction de L’Aura noire a été vaincue, mais le Démon a non seulement ravagé la moitié de la Cité des sorcières, mais aussi lâché une bombe à retardement : un nuage invisible de particules de mal absolu sur la Citadelle. Lorsque la pandémie se déclenche, la population se transforme en «Yeux Rouges» : des cannibales avides de chair humaine. Les sorcières et les sorciers doivent s’enfermer sous des Dômes de Lumière pour se protéger des Yeux Rouges. Leur destin repose sur Louyse, Sentinelle chargée de protéger la Lumière de ce monde qui commence à chanceler sous les forces du mal…

Mon avis :

Louyse est enfin débarrassée de la malédiction de l'Aura Noire. Cette année placée sous le signe de la mort n'a pas été de tout repos mais les treize apprentis sont aujourd'hui des Ringseys, elles portent fièrement leur Ringtree et vont devoir très vite les maîtriser car l'attaque du démon, même s'il semble avoir été vaincu par Dame Maurey, a percé les défenses de la grande cité d'Isafjur. Dans un ultime souffle il a  ravagé les piliers protecteurs et explosé dans un nuage rouge infectant la population d'une magie maléfique. Son effet se fera vite ressentir comme nous l'indique le compte à rebours dès le début. Le Mal est plus que jamais aux portes de la citadelle de lumière...

Je suis heureux de pouvoir enfin vous parler des nouvelles aventures de Louyse. Même si j'en connaissais les grandes lignes, je tenais à lire la version définitive avant de vous proposer ma chronique. Je sais que beaucoup le font et me le conseille, mais je n'ai pas l'habitude de relire des romans. J'en garde un grand nombre en mémoire mais j'ai toujours des nouveautés à découvrir 📚. Et pourtant, je dois admettre que j'ai adoré ma relecture, pour les changements, bien sûr, mais aussi pour ce regard un peu différent que nous offre une seconde lecture. Et puis quelle plaisir de se replonger dans une aventure passionnante. Dans le tome précédent, la mort marchait dans les pas de notre jeune apprentie et même si elle en est délivrée, les dangers qu'elle s'apprête à affronter sont sans aucun doute plus périlleux encore. Sans la protection magique de la cité et la puissance bienveillante de Dame Maurey, très affectée par son combat, Louyse devra plus que jamais compté sur ses sœurs et toute l'aide qui se présentera à elle...

Difficile d'en révéler plus sans gâcher votre lecture donc je vais m'arrêter là concernant l'histoire... Je peux en revanche vous dire que j'ai aimé l'ambiance très sombre de La Marque Rouge, la gravité que l'on ressent chez les personnages (un petit nouveau très important fait son apparition). Ruberto SANQUER nous propose une fois de plus des personnages travaillés et convaincants. Cette fois-ci je n'ai rien à reprocher à Louyse qui a gagné en courage et en détermination. Maintenant qu'elle est libre, elle est bien résolue à contrôler sa vie et elle aura fort à faire avec l'ennemi qui lui fait face. Un personnage plutôt effrayant mais surtout très charismatique. Le lien qui unit Louyse aux autre filles s'est renforcé et est une vraie force dans le combat qui s'annonce. Enfin le rythme est idéal pour vous tenir en haleine jusqu'au bout. Avec L'Aura Noire, je n'étais pas passé loin du coup de cœur, avec La Marque Rouge, je suis en plein dedans 💖💖💖!  En attendant la suite (avec beaucoup d'excitations), je vous invite vivement à découvrir les deux premières aventures de Louyse (même s'il n'est pas nécessaire d'avoir lu la première pour comprendre). 😉


Bravo à Daniele GASPARI pour la couverture, elle est une fois de plus magnifique! 😍

dimanche 11 février 2018

Qui ment? L'enquête est bouclée! C'est quoi la suite?


Qui ment? L'enquête est bouclée mais il vous faudra attendre le 22 mars pour connaître le dénouement. Mon instinct ne m'a pas trompé mais je n'ai eu qu'une partie de la solution et je peux vous dire que c'est plutôt bien foutu, voir très bien foutu! Pour vous le prouver (et probablement pour vous faire galérer un peu aussi), je suis obligé de vous laisser le découvrir par vous même!!! 😜 Bon si vous êtes sages, vous aurez quand même le droit à une chronique un peu avant sa parution 😊 Pour conclure ce feuilleton, je voulais quand même dire un mot sur le quatrième de couverture que je trouve très accrocheur! Le résumé très court a été d'une efficacité redoutable et m'a fait rompre avec mon habitude de prioriser mes lectures par dates de parution... Mon côté maniaque ne vous remercie pas éditions Nathan mais il est bien le seul! 😉

Venons en donc aux derniers arrivés dans ma PAL : 


Aux éditions Syros, que je remercie encore pour leur confiance : 
"Une caravane en hiver" de Benoît SEVERAC. 💗💗💗 OUI!!! 💗💗💗 Euh, pardon... Je m'emballe... 
"Dix minutes de dingue" de Jean-Christophe TIXIER. Une nouvelle aventure après "Dix minutes à perdre" et "Dix minutes trop tard". Je ne suis pas le seul fan à la maison! ⌛
"Papa de papier" de Nadia COSTE. Un sujet pas évident et pour moi, une preuve de plus, si besoin est, de la qualité éditoriale de cette maison.


"The hate you give" de Angie THOMAS aux éditions Nathan. Présenté comme La sortie du printemps avec déjà beaucoup d'échos sur les réseaux sociaux mais je me le suis fait piqué... "T'en a plein d'autres à lire" qu'elle m'a dit... Dépêche toi!!! 😜
- "La Marque Rouge" de Ruberto SANQUER aux éditions Scrineo. Reçu avec une chouette dédicace. L'un des très rares romans que j'ai lu deux fois et l'objet de ma prochaine chronique... 😍


- "Sauveur & fils - saison 4" de Marie-Aude MURAIL aux éditions L'école des loisirs. Ma lecture du moment et c'est un IMMENSE plaisir de retrouver toute la petite bande!!! Sans vouloir influencer qui que ce soit, la plus longue série télé a duré 57 saisons il me semble... 😇
"Proxima du Centaure" de Claire CASTILLON aux éditions Flammarion Jeunesse. De plus en plus séduit par leur catalogue et une fois de plus intrigué par un de leur titre... 
"Les quatre gars" de Claire RENAUD aux éditions Sarbacane. Un nouveau X' dans ma PAL! 😊

Vu la sélection, il y a des chances que je soit obligé de vous conseiller tous ces titres. Au boulot! 😉

jeudi 8 février 2018

Qui ment? L'enquête piétine...


Après avoir rencontré Nate, Bronwyn, Cooper et Addy, respectivement le délinquant, l'intello, le sportif et la reine de beauté, je peux vous assurer que c'est plus facile de faire une partie de Cluedo... Certes, l'arme et le lieu du crime sont connus et en plus il n'y a que quatre suspects, mais quels suspects? Des morveux qui n'ont rien vu, rien entendu et rien à dire 🙈🙉🙊 hormis que tout le monde à des secrets! Bon je ne suis pas sorti de l'auberge mais va falloir que je m'y remette et que je résolve cette enquête fissa fissa vu le tas de dossiers dernièrement arrivés et le nombre de rapports en retard... 😜

A très vite pour la suite et fin du feuilleton et faire un point sur mes dernières réceptions et acquisitions 😉

mardi 6 février 2018

Qui ment? L'enquête commence...


Depuis qu'une collègue m'a fait découvrir un super polar, je me la joue enquêteur 😂! (Encore merci si tu lis ces lignes D. 😉) Aujourd'hui à 06h59, dans le bus, je prends connaissance des éléments de l'enquête. Cinq lycéens se sont retrouvés en heure de colle pour une histoire de portables interdits en salle de classe. Bizarrement, ils auraient été piégés... A creuser 🔎... Alors que leur professeur s'est absenté de la salle, l'un d'entre eux, Simon a fait une grave crise allergique (arachides) après avoir bu un verre d'eau. Le jeune homme est décédé peu de temps après son arrivée à l'hôpital. Aucun traitement n'a pu lui être administré au lycée 💉(rupture de stock?). En résumé, nous avons une mort inexpliquée, quatre témoins (suspects?), un tas de questions sans réponses et une hiérarchie en ébullition qui me presse de résoudre cette enquête... Feuilleton à suivre après la convocation des quatre jeunes...
???👦👧👦👧???


Qui ment? De Karen M. MCMANUS aux éditions Nathan
le 22 mars en librairie.

lundi 5 février 2018

Quand vient la vague - Manon FARGETTON & Jean-Christophe TIXIER

Titre : Quand vient la vague
Éditeur : Rageot
ISBN : 9782700256383
Parution : janvier 2018
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Bouleversée, Nina quitte le domicile familial et jette ses clés dans une bouche d’égout… Quelques mois plus tard, son frère Clément se met à sa recherche. De Lacanau à Bordeaux puis Paris, il découvre la raison de sa fuite, ces «vagues» qui l’ont submergée, l’obligeant à tout quitter.

Mon avis :

Quand vient la vague, belle pour un surfer, menaçante pour un promeneur... le premier va l'observer, l'analyser pour mieux la dompter en maximisant le plaisir tout en limitant les risques. L'autre, tétanisé par sa puissance, sa folie destructrice n'a d'autre choix que de fuir. Nina 17 ans, a disparu il y a plusieurs mois en laissant derrière elle ses parents et son frère Clément. Suicide ou fugue, l'enquête piétine et à quelques semaines de sa majorité, l'annonce des policiers chargés de l'enquête agit comme un électrochoc sur Clément. Le jour de ses 18 ans, ils stopperont les investigations car même s'ils la retrouvaient vivante, elle n'aurait aucune obligation de retourner dans le foyer familial. Lui qui jusque-là était resté passif, (par lâcheté ou égoïsme?) laissant aux adultes, à ses parents, le soin de la rechercher, prend cette date butoir comme une dernière chance. Un compte à rebours commence et c'est de zéro qu'il doit reprendre l'enquête avec pour seule certitude : sa sœur est vivante! Mais pourquoi l'a-t-elle abandonné alors? S'il découvre la raison de sa fuite, sera t-il faire face à la vague?

Quels talents et quelle réussite que ce roman à quatre mains!!! Je m'attendais bien à un résultat de qualité mais là c'est même plus. 😍Je me suis laissé emporté par les deux voix de ce récit. Nina qui nous révèle peu à peu les mois qui ont précédé sa disparition, Clément que l'on suit dans son enquête. Ils sont d'un réalisme bluffant et hyper attachants. L'alternance de point de vue sert le rythme et il devient très vite impossible de s'arrêter avant de l'avoir terminé. Et en même temps, je n'avais pas envie d'en finir avec eux, de les lâcher... Manon FARGETTON et Jean-Christophe TIXIER dosent juste comme il faut les émotions et le suspens et en profite pour aborder des thèmes aussi graves que l'homophobie dans les familles.

Très vite, vous découvrirez cette vague, ce tsunami qui a tout emporté mais le talent de ces quatre mains c'est justement de s'attarder sur ce qui a suivi cette vague, les répliques comme on dit des séismes... Je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de la lecture donc je ne vous en dirait pas plus mais foncez chez votre libraire, vous ne le regretterez pas! 😉


Manon, Jean-Christophe a laissé un peu de place pour une dédicace! 😎

Manon FARGETTON

Née en 1987, Manon Fargetton a grandi à Saint-Malo. Régisseur lumière, elle est passionnée par le théâtre et les littératures de l’imaginaire. Elle a été publiée dès 2005 puis a écrit chez Mango Aussi libres qu’un rêve et la trilogie June. Elle vit à Paris. (source Rageot)


vendredi 2 février 2018

Festival du Livre Jeunesse Occitanie 2018


Sans y consacrer un long article, je vais vous faire un petit retour sur mon passage éclair au Festival du Livre Jeunesse Occitanie à Saint-Orens. Le temps manquait donc c'était moins une balade qu'une expédition mais j'ai pu voir ceux pour qui j'avais fait le déplacement. Il fallait absolument que je rencontre Jo WITEK pour qui j'ai beaucoup d'admiration. J'aime son style, sa façon d'aborder l'adolescence, les liens familiaux... J'ai ADORÉ Un hiver en enfer et Une fille de! 💗



Autre rencontre incontournable, que dis-je absolument nécessaire : Stéphane SERVANT!!! J'avais déjà eu un gros coup de cœur pour La langue des bêtes et SIRIUS est bien plus que ça. Rien que d'y penser, j'ai encore des zétoiles plein des yeux. C'est un livre que je ne cesserai de conseiller, une véritable merveille. 😍



J'ai pris beaucoup de plaisir à parler avec vous même si j'étais carrément en mode timide (pas de photos cette fois-ci 😕). Merci beaucoup pour ces moments et bravo aux organisateurs du festival et à l'équipe de la librairie La Renaissance pour leur travail. 😉