lundi 29 janvier 2018

Paris est tout petit - Maïté BERNARD

Titre : Paris est tout petit
Auteur : Maïté BERNARD
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748524901
Parution : février 2018
A partir de 14 ans

Le mot de l'éditeur :

Inès a 17 ans et un objectif : être admise à Sciences Po après le bac. Elle vient de trouver un job de femme de ménage chez les Brissac, dans le 7e arrondissement de Paris, mais elle n’avait pas prévu le coup de foudre intense entre elle et Gabin, le fils aîné de ses employeurs.«Paris est tout petit pour ceux qui s’aiment, comme nous, d’un aussi grand amour.» Cette phrase de Prévert devient leur credo. Inès et Gabin sont ensemble le soir de l’attentat du Bataclan, quand le pire se produit. Dès lors, leur histoire et la ville qui les entoure prennent d’autres couleurs, celles de l’après.

Mon avis :

🚨 💗💗💗 Alerte coup de cœur 💗💗💗 🚨

Attendez-vous a passer par tout un tas d'émotions à la lecture de ce roman. Une lecture commune avec ma moitié et un méga-coup de cœur à deux! Maïté BERNARD balaie les différences de goût ou de sensibilité pour toucher tout le monde. Elle nous embarque dans cette histoire d'amour qui semble commencer trop vite pour devenir une évidence, une nécessité... Une libération aussi pour Inès qui jusque là ne vivait qu'à travers les yeux de sa mère, que pour elle. Une relation qui va l'éveiller, lui apprendre à s'écouter pour s'épanouir et grandir. C'est ce que j'ai adoré dans ce roman! Inès est une belle personne, à l'écoute des autres, dévouée. Le soucis c'est qu'elle a tendance à s'oublier et cette relation et les événements qui vont s'y ajouter vont complètement changer la donne...

Un avant et un après les événements du 13 novembre... Beaucoup de changements forcément et une lutte pour se raccrocher à l'immuable. Ce qui passionnait avant : le cinéma et la ville de Paris avec ses monuments, ses parcs, ses musées... Nous revivons cette nuit avec beaucoup d'émotions, celles déjà ressenties. C'est le traitement de l'après que j'ai le plus aimé. L'empathie d'Inès, ses questionnements, résonnent avec force. Par bien des aspects, ses origines modestes et étrangères l'amènent à se poser les bonnes questions et à y répondre avec justesse. Les notions de victimes et de deuil sont au cœur de cette deuxième partie. Comment vivre la perte d'un être cher? Y survivre? Panser une plaie? Apaiser une douleur qui semble trop profonde? 

La capitale qui a une place particulière, comme nous l'indique le titre, est un personnage fidèle, solide et rassurant. Pour le qualificatif petit, je dirai que c'est une question de point de vue... Par le hublot de l'avion, je suis d'accord, en étant plus terre à terre et notamment dans le RER, c'est plutôt le contraire! 😜 Une lecture commune avec un même verdict mais des raisons différentes. Elle a été très touchée par cette histoire d'amour quand j'ai préféré suivre l'évolution d'Inès, ses réflexions. C'est bien l'une des forces de ce roman, Maïté BERNARD lui a donné plusieurs niveaux de lecture pour un public plus vaste. C'est beau, c'est réussi, bravo et merci pour ce coup de cœur qui fait réfléchir et donne aussi très envie de découvrir Paris. 😉

"Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment comme nous d'un si grand amour" (Jacques PREVERT)


Maïté BERNARD

Maïté Bernard est née le 11 septembre 1973 à Nîmes. C’est un écrivain français de romans noirs et de romans de littérature générale. Elle a passé son enfance dans le Sud de la France. À l’adolescence, elle est partie vivre en Argentine, à Buenos Aires. Pendant ses études supérieures, elle a aussi vécu deux ans aux États-Unis, à East Lansing dans le Michigan, et à New York. Depuis dix ans, elle est de retour en France, et travaille comme documentaliste à Versailles. Maïté Bernard a obtenu le prix du polar 2003 de Montigny-lès-Cormeilles pour son premier roman, Fantômes, paru à la « Série Noire » en 2002. Elle a également publié chez Le Passage le roman Monsieur Madone, en 2009. Aux éditions Syros, elle est l’auteur de Un cactus à Versailles (2009) et de Trois baisers (2010), tous deux dans la collection « Tempo+ », et des aventures d'Ava avec Ava préfère les fantômes (2012), Ava préfère se battre (2013), La mort préfère Ava (2013) et Ava préfère l'amour (2014). (source Syros)


vendredi 26 janvier 2018

Fête de lancement La Marque Rouge

Samedi 20 janvier 2018
Fête de lancement de La Marque Rouge
de Ruberto SANQUER aux éditions Scrineo


Le 9 juin 2017 a marqué le début d'une grande aventure et plus encore... Ruberto SANQUER, l'autrice de L'Aura Noire, (Scrineo) m'a contacté pour me proposer la "bêta-lecture" de son nouveau roman. 😍 Je vous renvoie vers ma chronique du précédent pour saisir l'immense joie (et l'honneur) que j'ai éprouvé! Le début de nombreux mois d'échanges virtuels qui ont créé des liens et laissaient déjà présager de belles émotions pour cette grande journée de fête! 


Passons les péripéties jusqu'à l'aéroport pour arriver à l'accueil très chaleureux dans un cadre d'exception, à La Halle Saint Pierre (Montmartre). Virginie derrière l'objectif, a pris une photo de Mip avec ses bêta-lecteurs : Evelyne, Sophie et moi. Après l'angoisse du voyage, enfin notre première rencontre, en vrai! Dans la partie librairie, les livres sont bien arrivés!!! Un report de parution laissait planer le doute mais l'éditeur a bien fait les choses! 😎


Dans l'auditorium, grand moment d'émotion et de bonheur partagé avec la présentation d'une autrice très émue par cette année écoulée et très certainement ravie que la salle soit comble. Elle ouvre donc le bal pour présenter le déroulé de la fête organisée qui a pour but de présenter La Marque Rouge. (Je vous réserve ma chronique pour bientôt 😉).


Une présentation très originale!!! J'ai connu de nombreuses rencontres/dédicaces, parfois avec une lecture de certains passages mais jamais avec une interprétation de certaines scènes du roman. 😍 Dans le rôle du maître de cérémonie, le talentueux Eric THOMAS, comédien. J'ai adoré sa façon de donner vie à ces passages lus il y a quelques mois, le ton juste parfait, l'humour en présentant les scènes jouées. C'était super et en plus, j'avais en tête la manifestation organisée le jour même par le collectif Shéhérazade qui invitait à lire à voix haute dans toute la France pour lutter contre un projet nuisible (je vous laisse suivre le lien pour en savoir plus et signer la pétition : Contre les prélèvements SCELF sur les lectures sans billetterie : Shéhérazade en colère!). Consciemment ou non, il a répondu à l'appel avec brio! 😎


Dame Maurey, l'un de mes personnages préférés, interprétée par Laëtitia LLOP, comédienne et également à la mise en scène. C'est vraiment un personnage que j'adore, essentiel! Louyse, ses camarades sorcières, Dras et Setus sont interprétés dans quatre scènes par de jeunes comédiens amateurs. Vraiment chouette et de quoi intriguer et donner envie de découvrir cet univers pour les néophytes. Pour les autres, donner un avant goût de la nouvelle intrigue et je suis certain qu'ils/elles sont nombreux/ses à l'avoir dévoré en rentrant chez eux! 😂



Et puis, après le talent de cette joyeuse troupe, il y avait une ultime scène, interprétée par les bêta lecteurs... Disons en toute honnêteté que ce n'est pas le moment le plus agréable de ma journée 😜Une petite phrase chacun et même comme ça, je peux vous dire que je vais rester caché derrière mes livres, c'est plus ma place! 😁


Pour terminer cette présentation dans l'auditorium, Mip offre deux roses à chaque participants et commence la très longue séance de dédicaces 😎. Toutes ces personnes venues pour elle, elle le mérite tellement!!! Et puis viens l'heure de partir... Les dédicaces ne sont pas terminées et j'ai tellement envie de rester, profiter encore un peu de ces belles rencontres... Je rentre chez moi avec deux roses rouges (vous aurez remarqué le dress-code qui va bien avec le titre 😁) et une dédicace mais surtout la tête pleine de souvenirs de cette journée riche en émotions et en belles rencontres. C'est sûr, je reviendrai! Je vous passe le retour et surtout je ne vous dis pas la tête de la sécurité à l'aéroport 😜 Des roses qui ont pris l'avion et avec un siège dédié en plus! De quoi les faire arriver à la maison en parfait état. 😊


Mille mercis à Mip, Evelyne, Sophie, Virginie et tous les autres pour cette merveilleuse journée. Il faudra absolument se revoir à mon prochain passage dans la capitale.
💗💗💗


Les photos de l’événement sont de Olivier MORGAND.

dimanche 21 janvier 2018

Salon du Livre d'hiver 2018


Difficile de résister à un salon du livre qui se déroule tout près de la maison... Encore plus quand vous voyez la liste des invités!!!
Aujourd'hui, c'est en famille que nous sommes allés au salon du Livre d'hiver de Montgiscard (31). La 14ème édition tout de même et nous ne connaissions pas... Après un après-midi sur place, il y a des chances que nous soyons de la fête l'an prochain 😃


Premier arrêt devant le stand de Jean-Luc MARCASTEL. Toujours spectaculaire, rempli de livres pour la plupart lus et adorés, d'outils étonnants utilisés pour offrir de très belles dédicaces avec un petit nouveau: le stylo poulpe! Le temps pour lui de réaliser trois jolies dédicaces, nous avons échangé entre éternels adolescents et c'était très chouette! Merci pour les dédicastels ("La Geste d'Alban 2", "Tellucidar 2" et "L'auberge entre les mondes") et le moment! 😉


Deux rencontres inattendues, sur le stand à côté :
  • La pétillante et à priori toujours zen Coco, je vous invite à aller voir son site et/ou sa page Facebook, c'est à mourir de rire! J'ai pris du retard dans cette chronique en restant bloqué sur sa page Je Reste Zen.
  • Magali, du blog Lectures familiales. Un concept super sympa que ce blog en famille autour de la littérature. Le mot d'ordre : Lire n'est pas un acte solitaire, c'est un moment de partage! J’adhère!!! Du partage à l'entraide il n'y a qu'un pas avec le groupe Entraide entre blogueurs littéraires, une chouette initiative. Merci Magali, je te souhaite beaucoup de succès dans ton projet! 😉


Retrouvailles avec ma chère Sophie SERONIE-VIVIEN! Toujours un plaisir de te voir sur les salons. Aujourd'hui, c'est Lisa qui repart avec une dédicace et te remercie! Moi je te dis M**** pour ton manuscrit et à bientôt! 😊

Je mange, je bois, je respire : à quoi ça sert? (Le Pommier)

L'arrêt qui s'imposait, un roman qui nous a touché ma femme et moi, un COUP DE COEUR!!! Maïté BERNARD n'était pas venu dans ce salon pour "Paris est tout petit", son nouveau roman, à paraître le 1er février chez Syros. Nous avons longuement pu échanger autour de l'écriture de ce bijou, notre ressenti et je ne vous en dirai pas plus car je vous prépare ma chronique pour la semaine qui arrive. Jolie rencontre! 💗


Raté au festival Polar du Sud 2017, je ne pouvais passer à côté de Chrisostome GOURIO, lauréat du Prix Junior du livre d'hiver pour "Rufus le fantôme" aux éditions Sarbacane.  Félicitations!!! J'adore son humour et je tenais à l'offrir à Lisa qui aime la collection Pepix. Merci pour la dédicace très personnalisée et M**** aussi pour vos projets qu'il me tarde de découvrir! 😋



Terminus chez Jean-Christophe TIXIER (un autre ado!) avec l'excellent "Demain il sera trop tard" aux éditions Rageot. L'occasion de prendre "Quand vient la vague" coécrit avec Manon FARGETTON à qui il a laissé un peu de place pour compléter sa dédicace... A l'occasion! 😉


Voilà, un après-midi très sympa, en compagnie d'autres éternels adolescents! Du partage, du partage et encore du partage... Je ne suis pas prêt de m'arrêter! 😍 

mercredi 17 janvier 2018

Les Chroniques de Zi - Jean-François CHABAS

Titre : Les Chroniques de Zi
Éditeur : Nathan
ISBN : 9782092574928
Parution : janvier 2018
A partir de 12/13 ans

Le mot de l'éditeur :

Au royaume des Mille Lacs, une sorcière enlève le bébé princier. Elle s'apprête à le dévorer, quand, soudain, l'enfant l'interpelle… Bien des années après, dans un village, Phelan, un adolescent expert au maniement de l'épée, tombe amoureux fou de la farouche princesse Nara. Il lui a suffi de l'apercevoir, alors qu'elle venait visiter les Mille Lacs depuis son lointain royaume des Trois Vagues. Or le cheval de la princesse s'est emballé et l'a entraînée dans les Monts Jaunes, à la merci de l'Ogre qui y règne… Personne n'est jamais ressorti vivant de ces montagnes. Mais Phelan ne peut abandonner l'amour de sa vie. Il se met en route pour sauver la princesse, accompagné de son meilleur ami Turi, aux cheveux bleus, dont la force n'a d'égale que la susceptibilité. Avant même d'atteindre les Monts Jaunes, leur route est truffée d'obstacles et de rencontres plus inquiétantes les unes que les autres. Sans compter que, sur leur chemin, plane l'ombre d'une mystérieuse sorcière…

Mon avis :

Frustration! Arrivé à la dernière page, je n'ai ressenti que ça... Déjà!!! L'impression de l'avoir à peine commencé. Il faut dire que l'introduction mettant en scène l'enlèvement du jeune prince par la terrible sorcière (la partie I) représente presque 1/4 du roman et donc laisse tout juste 150 pages pour partir en quête avec Phelan... Enfin si j'ai été autant frustré, c'est que Jean-François CHABAS m'a conquis avec son royaume des Mille Lacs où l'on trouve d'abominables sorcières, des ogres terrifiants, des fées rancunières, des limaces monstrueuses et des souris tueuses! 🐭 J'ai beaucoup pensé aux contes dans le style des frères Grimm, sombres, inquiétants... Je trouve d'ailleurs la couverture très réussie et j'ai hâte de découvrir la carte qui doit venir agrémenter la version définitive.

Pas vraiment le temps de s'attacher aux personnages, tout va très vite. Ce n'est pas un aspect qui m'a dérangé car le cadre m'a plus attiré, cet univers magique et effrayant. J'ai beaucoup aimé la première partie avec la sorcière. L'histoire d'Elgin, que je vous laisse découvrir est aussi très bien et le début de la quête de Phelan pour sauver la princesse en danger est plus que prometteur. Sans cette grosse envie de lire le deuxième tome là tout de suite, cette frustration se serait transformée en coup de cœur. Conseillé si vous aimez les contes fantastiques! 😉

Jean-François CHABAS

Auteur majeur de la littérature jeunesse, Jean-François Chabas a écrit de nombreux romans, dont les principaux ont été publiés chez Casterman, L'École des Loisirs, Thierry Magnier, Gallimard ou encore Didier Jeunesse : Les Secrets de Faith Green (entre autres Prix des Incos, Grand Prix de la PEEP, Prix Chronos et Prix Tam-tam du salon de Montreuil), Aurélien Malte, Le Père Tire-Bras (Prix Sorcières), Prières (Prix de la Nouvelle Revue Pédagogique), Le Lutin du cabinet noir (Prix Imaginales des Écoliers), Les rêves rouges, La loi du Phajaan… Il est traduit en douze langues. Plusieurs de ses romans font partie de la liste de l'Éducation Nationale, et son travail est régulièrement salué par la presse, de Télérama à la Revue des Livres pour Enfants, en passant par Ouest-France, L'Express, ou de très nombreux sites littéraires de référence, comme Ricochet. (source Nathan)


jeudi 11 janvier 2018

Vivant - Roland FUENTES

Titre : Vivant
Auteur : Roland FUENTES
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748525328
Parution : janvier 2018
A partir de

Le mot de l'éditeur :

Sept étudiants passent leurs vacances ensemble. L’un d’eux invite un nouvel ami, inconnu du groupe, Elias, qui cristallise aussitôt tous les regards. Nul n’aurait pu prévoir que le séjour entre potes qui s’annonçait si bien — sport, révisions, détente – tournerait en un combat à la vie, à la mort. À moins que la haine de « l’autre » n’ait été là, en germe, dès le premier instant.

Mon avis :

"Il n'y a pas d'étrangers sur cette terre"

Sept amis de longue date se retrouvent pour des vacances à la fois studieuses et sportives. Ils accueillent un petit nouveau, un étranger à tous les moments déjà vécus ensemble, un étranger à leurs délires. Un étranger. Les réactions diffèrent selon les personnalités mais tous s'accordent sur son charisme, son rayonnement. Elias est un sourire ambulant, serviable, agréable, il dégage un quelque chose que personne ne peut ignorer. La fascination l'emporte presque à l'unanimité... Ce presque va radicalement changer ce séjour prometteur, dans les Calanques marseillaises, en une course alimentée par la haine, une course qui ne peut que mal tourner...

Attendez-vous à dévorer ce roman! C'est un page turner extrêmement efficace que nous propose Roland FUENTES. Un roman choral qui nous permet de suivre la course poursuite de différents points de vue et nous relate les événements passés comme autant de témoignages. La notion d'étranger est surtout traitée par rapport au groupe d'amis avec les ressentis de chacun face à cette rencontre. Très vite, le petit nouveau fascine. Aussi vite, la gène et la méfiance s'installe devant l'orage qui gronde, qui menace les fondations de la bande... L'intolérance, le racisme, vient d'un seul personnage. L'auteur décide même de traiter le sujet comme un «héritage» familial, un mimétisme des réflexions et réactions des parents que les jeunes prennent pour modèle. C'est malheureusement une triste vérité dans de nombreux cas...

J'ai aimé le fond et adoré la forme du nouveau roman de Roland FUENTES. De sa très belle plume il nous propose des allers retours entre le passé et le présent, une tension qui monte progressivement dans les témoignages et qui reste à son comble dans la course. Toutes les voix sont intéressantes, elles montrent aussi que, bien qu'ils appartiennent tous au même groupe, toutes et tous sont différents. Une fois terminé, et pas avant, le lecteur reprendra son souffle, l'occasion de réfléchir surtout avec la fin proposée... 

"Du coin de l’œil, je regardais Elias. Ce gars-là semblait en toutes circonstances épanoui. Si l'obscurité n'avait pas été totale la nuit précédente dans notre chambre, je suis sûr que je l'aurais vu sourire en dormant. Pour autant, il ne ressemblait pas au ravi de la crèche. Et son sourire n'était pas un rictus de circonstance, c'était autre chose. Ça venait de très loin, de très profond. Une façon d'être vivant, un souffle très puissant, une faculté qui normalement n'existe pas sur Terre." 
(Un petit aperçu de la plume de l'auteur💗)

Roland FUENTES

Né à Oran en 1971, Roland Fuentès a enseigné l’allemand à mi-temps pendant dix ans, employant l’autre partie de son temps à écrire des nouvelles et des romans, d’abord pour adultes – entre autres Douze Mètres Cubes de littérature (éd. du Rocher, 2003, prix Prométhée de la nouvelle), La Bresse dans les pédales (Nykta, 2005), Le Passeur d’éternité (Les 400 coups, 2007) – puis pour la jeunesse. Chez Syros, il a déjà écrit deux aventures de Gérald et de son écrivain préféré, dans la collection “Tempo” : Un écrivain à la maison (2010) et Un écrivain dans le jardin (2013). (source Syros)

mardi 9 janvier 2018

Darryl Ouvremonde - Oliver PERU

Titre : Darryl Ouvremonde
Auteur : Oliver PERU
Éditeur : Michel Lafon
ISBN : 9782749933115
Parution : octobre 2017
A partir de 15 ans

Le mot de l'éditeur :

Collégien à Montréal, Darryl semble être un adolescent ordinaire. Il fugue pourtant toutes les nuits... C'est qu'il a fort à faire dans l'Ouvremonde, où il exerce le métier de journalyste. À dire vrai, il n'est encore qu'apprenti, mais grâce à son courage et son pouvoir sur les Glyphes liant les mondes entre eux, Darryl compte bien écrire un jour pour Le Veilleur, le quotidien le plus respectable de l'Ouvremonde. À ses yeux, une enquête, c'est une quête! Hélas, dans certaines quêtes, il arrive qu'on perde un peu plus que des plumes. C'est ce que risquent de découvrir Darryl et son maître, le célèbre Tortup, dont le mauvais caractère n'a d'égal que le talent pour le scoop. Leur prochain artycle les entraîne tous deux sur l'île de Croque-Corbeau car une insaisissable rumeur prétend que les habitants de ce triste bout de terre ont disparu en une nuit. Qu'y a-t-il à découvrir là-bas où jamais personne n'a écrit un bon papier ?

Mon avis :

Je regrette tellement d'avoir raté la première édition!!! Celle-ci est déjà très belle et de qualité mais l'autre, éditée exclusivement pour la campagne Ulule, était carrément collector! Bref, je vais me contenter de vous parler de celui que j'ai entre les mains. Le dernier roman de 2017, le premier de 2018, celui qui a accompagné ce passage d'une année à l'autre. Un peu comme les transfuges qui vont d'un monde à l'autre... Même si par bien des aspects, l'Ouvremonde est merveilleux, j'espère quand même que cette nouvelle année recèlera moins de dangers! 😛

Je vais continuer sur ma lancée et rester sur le livre objet. Un papier de qualité pour accueillir de très nombreuses illustrations avec pas moins de treize artistes (dont l'auteur). Portraits, esquisses, unes de journaux, autant d'aides à l'immersion et à la compréhension de cet univers riche. Plus qu'un bonus, elles sont indissociables de la lecture et un vrai régal pour les yeux. Bravo à tous les participants, le résultat est juste exceptionnel! 😍

Un univers riche pour un roman passionnant! Impossible de s'ennuyer avec Darryl, l'apprenti journalyste, Tortup, son mentor, Languetordue, le Poulpiquet, Dean, le fantôme, Julianne, son seul lien avec le monde des vivants et tous les autres. Pas un héros mais plusieurs et tous sont superbement travaillés dans un one-shot qui a répondu à toutes mes attentes. Oliver PERU m'a conquis avec la curiosité et le courage de Darryl et Dean et le côté bourru au grand cœur de Tortup. Il m'a fait rire avec la gourmandise de ce dernier et le dialecte de Languetordue 😂... 

Que dire de l'émerveillement toujours présent aux yeux de notre jeune transfuge après avoir découvert l'Ouvremonde deux ans auparavant? Entre l'architecture, les créatures fantastiques et les machines improbables, impossible de ne pas partager sa fascination! Avec les illustrations et les descriptions à travers les yeux du Vifbyrd ou dans les transports de Kælatt, j'ai voyagé d'un monde à l'autre et vécu leurs aventures. Mais attention, on est loin du pays merveilleux des bisounours et je vous promets aussi des frissons avec l'enquête autour des quatre cavaliers de l'apocalypse et du Bouc Roy ou encore en visitant les limbes avec les fossoyeurs. Un côté plus ténébreux, diabolique 😈...

L'atout principal de ce roman c'est bien sur Oliver PERU! Il nous offre une fois de plus un voyage dans l'imaginaire. J'aime son écriture, elle me parle (j'avoue c'est un peu bizarre dit comme ça 😝)... C'est précis tout en restant fluide, complet sans rester dans la facilité. Un mélange de genre aussi et une maîtrise parfaite de l'intrigue d'un bout à l'autre. Tout ça et plus encore dans un tome unique très réussi! Même si je n'aurais rien contre de nouvelles aventures en Ouvremonde, je peux vous assurer que vous refermerez ce roman avec toutes les réponses à vos questions. Aux amateurs de fantasy et de fantastique, d'enquêtes (très)sombres, de dangers et de rebondissements, ne passez pas à côté de cette pépite de l'imaginaire! 😉

Illustrateurs : Olivier HEBAN, Patrick DUMAS, Eloi AMIZET, Maya GUERIN, Alexe, Sam TROUILLAS GUILLEM, Pierre-Denis GOUX, Camille CHAO, Victor DELORME, Winnie LEDU, Marc MORENO, Nicolas MITRIC et Oliver PERU.
Ce projet est issu de la collaboration entre Oliver PERU, Nicolas MITRIC et Rémi GUERIN de la société Termites Factory.

mercredi 3 janvier 2018

Libérez l'ours en vous - Carole TREBOR

Titre : Libérez l'ours en vous
Auteur : Carole TREBOR
Éditeur : Syros
ISBN : 9782748521306
Parution : Janvier 2018
A partir de 13 ans

Le mot de l'éditeur :

Quand il est sur scène, Kolia oublie ses problèmes, le passé, tout ce qui lui manque. Il ne pense plus qu’à une chose, jouer. Lisa a une fan inconditionnelle : sa petite sœur. Mais elle s’accroche à l’idée qu’un jour, ses rêves intéresseront aussi ses parents débordés. Patricia se donne à fond pour ses élèves de théâtre. Or cette année, elle ne peut être là. Ils vont se lancer, puiser au fond d’eux-mêmes, oser sans elle. Pour elle. Par l'autrice de U4.Jules (Nathan-Syros, 2015)

Mon avis :

Mettre en scène une pièce de théâtre dans un roman... En dehors des pièces lues au collège et au lycée, ma culture dans ce domaine est plutôt limitée et j'avoue que je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec ce nouveau roman de Carole TREBOR... Verdict : vous êtes vraiment face à un roman magnifique!!! 💗J'aimais déjà son travail mais là je suis définitivement en admiration devant celui-ci. Libérez l'ours en vous doit devenir le leitmotiv de 2018! Osons! Dépassons nous pour atteindre nos objectifs! Comme cette bande d'adolescents qui décident de faire une merveilleuse surprise à leur prof. de théâtre gravement malade...

Jouer sur les planches, deux d'entre eux, Kolia et Lisa, veulent en faire leur métier. C'est eux que nous suivons le plus mais d'autres personnages et fonctions sont importants (accessoiriste, metteur en scène...) et j'ai surtout aimé la moins présente, Patricia Valente, occupée à se battre contre un crabe vicieux... Quelques échanges de courriels et les nombreuses pensées tournées vers elle en font le personnage central de ce roman. Une très belle personne et le pilier de ces jeunes qui veulent, par cette représentation exceptionnelle, lui rendre un peu de tout ce qu'elle leur a donné. Pas évident avec Christophe, le remplaçant de l'irremplaçable... 

Ils m'ont parfois agacé, ces jeunes, par leurs réactions typiquement... adolescentes! Et oui, en y réfléchissant, Carole TREBOR écrit tout simplement avec justesse!!! cette quête de repère, l'absence de proche, le trac que l'on peut avoir sur scène comme au quotidien et plein d'autres choses encore. Elle y met aussi beaucoup d'émotions... Certaines scènes, deux surtout, m'ont particulièrement touché et c'est vraiment ému que j'ai terminé ma lecture. Un lecture que je vous conseille vivement, une prescription même, pour passer un bel hiver! 😉


Quelques bonus en scannant la couverture avec l'application Syros Live : L'intégralité de la pièce de théâtre (et donc la solution de la devinette de Pierre 😂😂😂), les musiques (bientôt disponibles) les vidéos postées par l'éditeur ces derniers jours sur Facebook et des infos sur l'autrice.